Patrick Poivre d'Arvor radin ? L'ex-journaliste habitué à partir du resto sans payer...

Avant que des accusations d'agressions sexuelles et de viols ne viennent détruire la réputation de Patrick Poivre d'Arvor, ce dernier était considéré comme une véritable star. Longtemps présentateur du JT de TF1, le journaliste était une figure de proue de l'information qui forçait l'admiration de chacun. Mais Patrick Poivre d'Arvor avait beau être populaire et très bien gagner sa vie, hors de question de dépenser à tout-va. C'est en tout cas ce qu'a affirmé l'un de ses proches au Parisien qui consacre une longue enquête sur la vie passée du journaliste.

Présenter un journal quotidiennement sur l'une des plus grandes chaînes de télévision de France, ça rapporte. Mais étonnamment, l'entourage de Patrick Poivre d'Arvor n'a pour ainsi dire jamais vu la couleur de son argent : "Le milieu mondain sourit depuis longtemps de son péché mignon. Celui qui touchait près de 100.000€ par mois chez TF1 aime comme personne ne rien débourser, apprend-on. Il peut emporter une bouteille d'eau gazeuse à la fin d'un repas au restaurant. Même sans avoir réglé l'addition." Un comble pour celui qui "prend goût aux belles choses" précise le quotidien. Si ce détail prête à sourire, c'est loin d'être le cas des récentes informations connues à son sujet.

En février 2021, Florence Porcel lâchait une bombe en affirmant avoir été victime de violences sexuelles de la part de l'intouchable Patrick Poivre d'Arvor. Son courageux témoignage était en réalité loin...

Lire la suite


À lire aussi

Eric Zemmour part deux fois d'un célèbre magasin parisien sans payer : il s'explique !
Justin Bieber mauvais payeur ? Le chanteur "oublie" de régler et part sans payer
Julien Castaldi jeune papa, 1ere frayeur avec bébé : "J'ai cru qu'il fallait partir en urgence !"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles