Patrick Poivre d'Arvor : l'enquête pour viols qui le visait est classée sans suite

·1 min de lecture

Après cinq mois d’investigations, le parquet de Nanterre a annoncé ce 25 juin qu'il classait l'affaire Patrick Poivre d'Arvor sans suite, en raison de "prescription" ou pour "insuffisance de preuves", comme le rapporte le Parisien dans ses colonnes. L'ancienne star du JT de 20h de TF1 était visé par les plaintes de huit femmes au total, qui l'avaient accusé de "viols", "agressions sexuelles" ou "harcèlement sexuel".

Une procédure lancée en février dernier après le témoignage choc de l’écrivaine Florence Porcel, qui accusait PPDA de lui avoir imposé un rapport sexuel non consenti en 2004, puis une fellation en 2009. En tout vingt-trois femmes ont témoigné dans le dossier, mais la procureure de Nanterre, Catherine Denis, a conclu qu'aucun élément ne permettait "de confirmer les propos de l’un ou de l’autre concernant l’existence de cette scène".

De son côté, l'ex de Claire Chazal a

"au cours ... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles