Patrick Poivre d'Arvor a disparu de l'antenne de CNews : son entourage dévoile la raison

·1 min de lecture

Depuis jeudi 18 février 2021, le nom de Patrick Poivre d'Arvor est dans tous les esprits. Ce jour-là, Le Parisien a révélé qu'une enquête judiciaire pour "viols" avait été ouverte à son encontre par le parquet de Nanterre. La plaignante ne serait autre que Florence Porcel, une écrivaine de 37 ans qui avait fait sa connaissance en 2004, lorsqu'elle était âgée de 21 ans. Etudiante à la Sorbonne, elle avait été invitée à assister aux coulisses du 20 heures de TF1. Mais à la fin du bulletin, sa visite aurait viré au cauchemar. Après avoir recueilli ses impressions, le journaliste de 73 ans l'aurait en effet embrassée de force, avant de procéder à une "pénétration vaginale", qui selon la victime déclarée n'aurait pas été consentie.

Cinq ans plus tard, lorsque Florence Porcel l'aurait à nouveau contacté pour une interview dans le cadre de son mémoire de master, il aurait de nouveau abusé d'elle. Cette fois-ci il aurait exhibé son sexe, avant de lui imposer une fellation. Un récit glaçant, d'autant plus qu'il ne s'agirait pas d'un cas isolé. En effet plusieurs autres témoignages ont fleuri dans les médias et les réseaux sociaux. Depuis, l'ex-compagnon de Claire Chazal a tout bonnement disparu de la circulation.

Contacté par plusieurs médias depuis que le scandale a éclaté, Patrick Poivre d'Arvor refuse catégoriquement de s'exprimer sur le sujet. Il se fait d'ailleurs très discret dans la sphère publique, lui qui n'a pas été aperçu sur l'antenne de CNews depuis le 16 février. L'ancienne (...)

Lire la suite sur le site de Voici

PHOTO Faustine Bollaert dévoile un cliché de sa participation à Pékin Express
Serge Gainsbourg : le nom et la date d'ouverture de son musée dévoilés
VIDEO Affaire conclue : Sophie Davant attaquée par son chien sous les yeux amusés de Julien Cohen
Richard Sanderson révèle combien lui rapporte le générique de Miss France chaque année
Tatiana-Laurence Delarue : son témoignage glaçant sur la mort de sa mère, victime de violences conjugales