Patrick Poivre d'Arvor écarté par France Télévisions du magazine "Une maison, un artiste"

France Télévisions se sépare de Patrick Poivre d'Arvor. Selon une information du "Parisien", que puremedias.com est en mesure de confirmer, le groupe public a décidé d'évincer l'incarnation orale de la collection "Une maison, un artiste", rendez-vous de France 5 créé par l'ex-présentateur du "20 Heures" de TF1 en 2011 et intitulé à l'origine "Une maison, un écrivain".

Une nouvelle personnalité devrait prendre le relais

Le quotidien affirme que la mise à l'écart de PPDA ne signifie pas pour autant la disparition du magazine qui retrace le parcours d'une personnalité, le plus souvent culturelle - comme Jean Gabin ou Dora Maar dans la dernière saison -, en lien avec l'une de ses demeures emblématiques. Une nouvelle personnalité devrait donc prendre le relais aux commentaires de la nouvelle salve d'épisodes. La diffusion serait prévue cet été.

Visé par 17 plaintes pour violences sexuelles, dont 8 pour viol, le journaliste, qui nie les faits en bloc et a répliqué par une plainte pour "dénonciation calomnieuse", perd ainsi sa dernière exposition médiatique. En privant d'antenne le journaliste de 74 ans, France Télévisions répond d'une certaine manière à l'association #MeTooMédias. Satisfaite de la diffusion du magazine "Complément d'enquête" consacré à "la chute de PPDA l'intouchable", elle avait aussi soulevé l'ironie de la situation : "C'est important et touchant pour nous de voir que nos histoires ont été entendues sur France...

Lire la suite


À lire aussi

"Restez en forme" : France Télévisions lance une émission pour faire du sport à la maison dès lundi
"La maison des maternelles" : La quotidienne d'Agathe Lecaron sur France 2 va se décliner en magazine papier
Présidentielle : Comment France Télévisions domine le débat politique sur Twitch

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles