Patrick Mignola affiche son soutien à la loi contre le séparatisme

Le président du groupe MoDem à l'Assemblée nationale, Patrick Mignola, a affiché son soutien, vendredi 12 février, à la loi contre le séparatisme. “Tout responsable politique aujourd’hui devrait travailler sur ce texte et le soutenir. Ce n’est pas un texte d’une majorité ou de certaines oppositions. C’est un texte qui, avant tout, redit la règle de notre pays : la loi protège la foi, mais ce n’est pas la foi qui protège la loi”, a-t-il déclaré dans les “4 Vérités”, sur France 2. Patrick Mignola a également souligné que cette loi n’est pas faite “contre les musulmans de notre pays” mais contre les “fanatismes”. “C’est une loi qui protège toutes les pratiques religieuses et respecte toutes les croyances”, a-t-il ajouté. Une “décision courageuse” Interrogé sur la gestion de la crise sanitaire, le président du Modem à l'Assemblée nationale a salué la “décision courageuse” d’Emmanuel Macron de ne pas reconfiner. “Si cela ne marche pas, il faudra reconfiner comme nos voisins européens. Si cela marche, (...) cela montrera que l’intelligence collective, la vigilance et les solidarités fonctionnent dans notre société”, a-t-il indiqué. D’après le député de Savoie, les stations de ski de sa circonscription enregistrent une fréquentation de “5 à 7%”, soit une baisse de 95% par rapport à une saison normale.Patrick Mignola a enfin réagi au débat sur la proportionnelle en France. Selon lui, l'hémicycle devrait être plus représentatif des différentes sensibilités politiques françaises.