Patrick Chesnais : "Je serai dans la saison 3 de HPI"

sEPTEMBRE PRODUCTIONS / ITINERAIRE PRODUCTIONS / TF1

Vous débarquez dans la série juste pour le dernier épisode. N’est-ce pas frustrant ?

Patrick Chesnais : Je ne me suis pas posé la question, car, quand je joue un personnage, peu importe le moment où il arrive. N’ayant pas vu la première saison, lorsque j’ai demandé à quoi correspondait mon rôle, on m’a expliqué que j’interpréterais le père haut en couleur de Morgane. Je trouve qu’avec sa dose d’insolence, de folie et d’audace, cette série est bien écrite. C’est ce qui m’a incité à y participer.

Votre relation avec votre fille va s’avérer quelque peu compliquée…

Oui, mais la définition même d’une bonne scène, c’est quand il existe une tension, sinon on s’embête rapidement et on brasse du vide. C’est mieux quand il faut se battre pour défendre ou sauver quelque chose. Là, j’incarne un petit malfrat qui fait des coups un peu minables. Il est égoïste mais, malgré tous ses défauts, c’est un type qui a du coeur.

Est-ce difficile de camper un personnage aussi peu sympathique ?

Non. Même si les comédiens se servent de leur expérience pour jouer un personnage, le père de Morgane reste de la composition pure et dure. Pour l’interpréter, je me suis néanmoins servi de la façon que je peux avoir de plaisanter avec mes amis ou de faire le malin, et lorsque les sentiments affleurent, ils sont plus forts et intéressants à jouer. Je suis un acteur de comédie, donc j’aime tout ce qui peut apporter de la fantaisie. Un menteur est t...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles