Non, Patrick de Carolis n'a pas plagié le livre d'un autre

Pour un intellectuel de sa trempe, l'accusation de plagiat faisait mauvais genre. Patrick de Carolis a été blanchi ce vendredi au terme de deux ans de combat.

La veuve de l'historien Pierre Grimal estimait que l'ancien président de France Télévisions avait honteusement copié l'oeuvre de son époux dans son roman La Dame du Palatin paru en 2011 chez Plon. Elle avait ainsi recensé 175 passages qui reprendraient "en les paraphrasant" les ouvrages de l'historien sans jamais les citer.

Un avis que ne partage pas le tribunal de grande instance de Paris qui a rejeté l'intégralité de ses demandes et donné raison à Patrick de Carolis et son éditeur. "A quelques exceptions près qui sont insuffisantes à caractériser un quelconque plagiat, la formulation, la construction et d'une manière générale la présentation ne montrent aucune similitude entre l'oeuvre de Pierre Grimal et le roman de Patrick de Carolis" a tranché le tribunal selon le jugement consulté par l'Agence France Presse (AFP).

L'honneur est sauf pour Patrick de Carolis, membre de l'Académie des Beaux-Arts, qui vient d'être élu par ses pairs directeur du musée Marmottant Monet.

François Vavin

Retrouvez cet article sur CloserMag.fr

Non, Patrick de Carolis n'a pas plagié le livre d'un autre
Non, Patrick de Carolis n'a pas plagié le livre d'un autre
Non, Patrick de Carolis n'a pas plagié le livre d'un autre

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.