Patrick de Carolis : l'ancien patron de France Télévisions élu maire d'Arles

De la télévision à la mairie d'Arles. Ce dimanche 28 juin a marqué une victoire pour Patrick de Carolis, élu maire de sa ville natale, dans les Bouches-du-Rhône, avec 57,2% des voix à l'issue du second tour des élections municipales. L'ancien directeur délégué de France Télévisions, à qui l'on doit notamment l'émission Des Racines et des Ailes, s'était présenté sans étiquette, revendiquant tout de même "un positionnement centriste" comme l'ont rappelé nos confrères du journal Libération. Il est parvenu à devancer le Parti communiste français, aux commandes de la commune durant près de vingt ans. "Ce soir, les Arlésiens ont souhaité tourner une page historique, ils ont voté pour un profond changement", a-t-il réagi.

Son triomphe semblait scellé dès le premier tour des élections municipales, le dimanche 15 mars, puisque Patrick de Carolis était parvenu à se hisser en tête du scrutin avec 26,4% des voix. Arrivé troisième, le candidat LR Cyril Juglaret avait décidé de se retirer de la course à la mairie au profit du journaliste de 66 ans pour faire barrage à la gauche. Et notamment à l'héritier du maire communiste sortant Hervé Schiavetti, Nicolas Koukas. En raflant la mairie d'Arles, l'ex-animateur a battu ce dernier (42,8%), maire-adjoint aux finances de la ville, qui avait pourtant reçu le soutien de plusieurs figures de la gauche à l'image de Benoît Hamon, Ian Brossat et Eric Piolle. Pourtant, et comme le rappelle Libération, "sa candidature n’a pas été endossée par le communiste

Retrouvez cet article sur GALA

Taylor Schilling : la star d'Orange is the New Black fait son coming out
Kate Middleton poste-t-elle elle-même sur les réseaux sociaux ?
PHOTOS - Ingrid de Norvège, Estelle de Suède, Elisabeth de Belgique… qui sont les futurs reines européennes ?
PHOTO - Benjamin Castaldi aux anges : sa femme Aurore "tout près" d'accoucher
Édouard Philippe orgueilleux : un ministre met en garde Emmanuel Macron