Patrick Bruel : pourquoi il garde le silence malgré les accusations de quatre femmes

Le 9 septembre dernier, nos confrères du Parisien dévoilaient une affaire de mœurs visant Patrick Bruel : une jeune esthéticienne de l'hôtel Radisson de Porticcio accusait le chanteur d'"exhibition sexuelle" après l'avoir massé dans sa loge, avant son concert à Ajaccio un mois plus tôt. La réponse de l'artiste : oui, il était nu lors de la prestation à cause de la chaleur. "Je n'ai pas eu la moindre intention ni le moindre geste déplacé envers cette femme", avait-il répondu au quotidien. La jeune femme avait dans la même soirée assisté à son concert avec des amis.

Une quatrième affaire en cours

Mais cette esthéticienne de 21 ans n'est pas la seule femme à avoir témoigné contre Patrick Bruel, toujours proche de son ex Amanda Sthers malgré leur séparation. Le 24 septembre, deux autres masseuses le dénoncent : l'une raconte qu'un massage, réalisé en 2008 dans un palace cannois, aurait mal tourné ; l'autre confie que le chanteur lui aurait proposé une relation sexuelle après un massage à Saint-Barthélémy, en 2011. Cette dernière avait revu le chanteur le lendemain, pour une autre prestation, laquelle s'était déroulée sans encombre. Paris Match, dans son nouveau numéro, mentionne une "quatrième affaire" qui vient d'arriver au parquet d'Ajaccio.

"Il n'y a pas d'affaire"

Patrick Bruel, de son côté, préfère "laisser les gens juger par eux-mêmes", commente un de ses proches auprès de Paris Match. "Les salles sont toujours aussi pleines. Personne n'a demandé à être remboursé parce que Patrick

Retrouvez cet article sur Télé 2 semaines

Découvrez la nouvelle vie étonnante d'Olivia Adriaco, célèbre animatrice de Vidéo Gag !
Burger Quiz : les internautes hilares par l'hommage aux 10 ans de la fausse mort... de Gérard Darmon !
Il avait harcelé Audrey Crespo-Mara : un youtubeur condamné à plusieurs mois de prison
Lily-Rose Depp et Kristen Stewart réunies pour le défilé Chanel (PHOTOS)
Justin Timberlake a-t-il trompé Jessica Biel ? Il présente ses excuses publiques (PHOTO)