Patrick Bruel se lance dans le business de la beauté et c’est du sérieux

·1 min de lecture

Il n’y a pas que la musique dans la vie de Patrick Bruel. Ce mercredi 14 avril, La Provence révèle que le chanteur a travaillé sur l’élaboration d’une marque de produits de beauté haut de gamme. Baptisée « L’Olivier de Léos », elle est tirée de la contraction des prénoms de ses deux fils, Léon et Oscar, fruits de sa précédente relation avec Amanda Sthers. « Il a suivi tout le processus, il s’est vraiment impliqué dans le cahier des charges. Il est venu à Forcalquier lors de la fabrication », explique le directeur des Laboratoires BEA, Mounir Tabizza, qui fabrique les produits de la marque estampillés bio.

« L’Olivier de Léos » présente une gamme de six produits, notamment du « savon liquide et lotion pour les mains, gommage et baume pour le corps, huile sèche bains et corps, et beurre multi-usages », énumère La Provence. Des cosmétiques conçus « dans un esprit de durabilité » avec de l’huile d’olive et des « extraits de feuilles », transformées en laboratoire et riches en antioxydants.

Il faut dire que la Provence n’est pas une région inconnue pour Patrick Bruel. Le chanteur possède là-bas une demeure baptisée « Domaine Leos ». Un havre de paix situé à L’Isle-sur-la-Sorgue et entouré d’une culture d’oliviers grâce à laquelle il fabrique sa propre huile, avait rapporté Paris Match en juin 2019. Tel un véritable spécialiste, le business autour de cet arbre ne lui est donc pas inconnu. Une activité qu’il a le temps de pratiquer alors que la crise sanitaire lui empêche de remonter (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Pour Catherine Zeta-Jones, son fils Dylan et sa fille Carys sont les nouvelles stars de la famille Douglas
Nicolas Sarkozy en colère : ses voisins font trop de bruit, il appelle la police !
La princesse Eugenie émue : ses mots touchants après la naissance de son fils
Le saviez-vous ? Michaël Youn était en couple avec la femme de Chris Hemsworth
Claude et Bernadette Chirac : ce grand honneur, près de 2 ans après la mort de Jacques Chirac