Patrick Bruel : les internautes surpris par la présence du chanteur à un endroit "vraiment improbable"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Il s’est fait connaître mondialement à l’aube des années 2010 en tant que membre du boys band britannique One Direction. Le chanteur Harry Styles, en pleine tournée intitulée Love on Tour, était de passage le mardi 5 juillet 2022 pour un concert à l’Accor Arena de Paris Bercy. Devant une salle principalement pleine de fans de l’artiste et particulièrement euphoriques, le chanteur et musicien âgé de 28 ans a livré une prestation pleine. Et ce, seulement deux jours après avoir refusé de performer sur la scène du Royal Arena de Copenhague au Danemark le dimanche 3 juillet 2022. Ce refus faisant suite à la terrible fusillade survenue dans un centre commercial de la capitale danoise, initiée par un jeune homme de 22 ans, provoquant la mort de trois personnes et les blessures grave de quatre autres.

Si aucun couac n’a émaillé le show parisien, un autre évènement a provoqué de vives réactions sur les réseaux sociaux et en particulier sur Twitter. La présence du Youtubeur Squeezie, très apprécié du jeune public, a fait parler. Mais celle d’une célébrité de la chanson française, qui tranche avec l’univers d’Harry Styles, a largement suscité l’étonnement. "Le fait que j'ai été dans la même salle qu’Harry Styles, Squeezie et Patrick Bruel me dépasse", s’est exclamée une fan aguerrie de l’interprète du titre phénomène du moment As It Was. "Patrick Bruel c’est comme la lune : c’est tout con mais on l’a tous vu à un moment", a exprimé une autre. Même son de cloche pour une autre spectatrice (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles