Les Balkany en cassation mais «soulagés de pouvoir profiter de leur liberté»

© Alain Jocard

Quelques pieds de caméras, une collection de robes d’avocats mais pas de Patrick Balkany, ce lundi 9 janvier, en début d’après-midi, dans la petite salle Di Marino du pôle correctionnel de l’application des peines, à la Cour d’appel de Paris. « Il a comparu volontairement à son procès en octobre dernier, malgré son âge et son état de santé, explique son avocat Robin Binsard. Pour le prononcé de la peine, en conscience, nous lui avons recommandé de rester chez lui. »

À lire aussi Les Balkany condamnés à quatre ans et demi et trois ans et demi pour blanchiment de fraude fiscale

Quelques minutes après le délibéré, tombé peu avant 14 heures, maître Binsard a informé l’ancien maire de Levallois-Perret de la décision de justice, par téléphone. Patrick et Isabelle Balkany ont été condamnés lundi respectivement à quatre ans et demi, et trois ans et demi de prison, 100.000 euros d'amende et 10 ans d'inéligibilité pour blanchiment de fraude fiscale. Ils devront aussi verser 400.000 euros d'indemnités à l'Etat. « Cette décision est très allégée et elle est perçue par les époux Balkany comme un véritable soulagement. C’est la fin de l’épisode carcéral pour lui et la certitude de ne pas aller en détention. Il va pouvoir profiter des jours qui lui restent en liberté, avec un toit. »

Le moulin confisqué ? Les époux Balkany se sont pourvus en cassation

Mais quel toit, puisque la justice a également ordonné, ce 9 janvier, la confiscation de l’usufruit du moulin des Balkany, à G...


Lire la suite sur ParisMatch