Patrick Balkany reste en prison, les plans du clan sur les municipales douchés

*

Journée noire pour les Balkany. Avec le rejet de la seconde demande de libération, c’est tout un scénario échafaudé depuis la prison de la Santé et la mairie de Levallois qui s’effondre aujourd’hui. « Il va falloir tout reconsidérer… le fait que Patrick reste en prison, au moins jusqu’au procès en appel de décembre prochain, change tout », confie à Marianne un membre de l’équipe municipale. Selon nos sources, une réunion de crise est prévue en mairie de Levallois dans l’après-midi ce mercredi 13 novembre, au retour d’Isabelle Balkany de la Santé. Absent de la cour d’appel ce matin, Patrick Balkany a pu s’entretenir avec son épouse au parloir de la prison. Ambiance glaciale.

Selon nos informations, même si « la cagnotte des habitants de Levallois » n’avait permis de réunir « que 50.000 euros », loin des 500.000 demandés dans un premier temps par la justice, plusieurs amis du couple Balkany, dont des membres de la famille, avaient bel et bien prévu d’apporter leur contribution. En clair, si la justice avait ce matin ordonné la libération de Patrick Balkany dans le second volet de l’affaire, la caution de 500.000 euros, aurait bel et bien été payée dans la semaine. Et l'incarcéré s’attendait à sortir d’ici au prochain conseil municipal de lundi prochain…

Le "show BFM d’Isabelle" divise le camp Balkany

« Cette histoire de cagnotte est une connerie sans nom »


Lire la suite