• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Patrick Balkany obtient sa libération conditionnelle et sortira de prison mercredi

Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L'ancien député-maire de Levallois-Perret dans les Hauts-de-Seine sortira de prison mercredi, d'après son avocat ce lundi, au titre d'une libération conditionnelle. Condamné à cinq ans de prison pour blanchiment de fraude fiscale, l'homme politique est écroué à la prison de Fleury-Mérogis depuis le 7 février.

Patrick Balkany, ancien député-maire de Levallois-Perret et figure de la droite dans les Hauts-de-Seine, va quitter sa cellule de la prison de Fleury-Mérogis où il est incarcéré depuis le 7 février dernier, d'après nos informations recueillies ce lundi. Une libération conditionnelle lui a été accordée par la justice ce même jour.

L'homme politique a été condamné à cinq ans de prison ferme pour "blanchiment de fraude fiscale". Son conseil avait déposé une demande d'aménagement de peine pour son client le 19 mai dernier. C'est donc cette procédure qui a abouti ce lundi, après avoir été visée par le tribunal d'application des peines d'Évry.

Patrick Balkany avait précédemment passé cinq mois en détention avant d'être libéré et placé sous bracelet électronique pour des motifs liés à sa santé. Il était toutefois retourné en prison en février dernier en raison de nombreux manquements aux obligations induites par le port de ce bracelet électronique d'après la justice.

Trois obligations

Cette libération conditionnelle sera effective si le parquet d'Évry n'interjette pas appel de cette décision dans les 24 heures à venir. Un tel appel suspendrait de fait l'aménagement de peine. Dans le cas où Patrick Balkany pourrait bien en bénéficier, il devrait satisfaire à trois impératifs.

Selon la décision du tribunal consultée par BFMTV, il devra ainsi "réparer (...) les dommages causés par l'infraction (...) en justifiant du paiement des sommes dues suite aux faits de fraude fiscale, par des versements mensuels qui ne devront pas être inférieurs à 10% de ses revenus, soit pour le couple, à la somme de 1.300 euros" ; "obtenir l'autorisation préalable du juge de l'application des peines pour tout déplacement à l'étranger ; et enfin remplir "l'obligation de justifier du paiement régulier des impôts".

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Quelles sont les conditions de détention de Patrick Balkany à Fleury-Mérogis ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles