Patrick a été accusé à tort d'alerte à la bombe par sa CAF