Patricia Carli, destin brisé

Par Florent Barraco
·1 min de lecture
Patricia Carli invitée d'Ardisson.
Patricia Carli invitée d'Ardisson.

C'est un titre envoûtant. Un tube d'une tristesse infinie. En 1963, Patricia Carli sort « Demain tu te maries », où la maîtresse s'en prend à son amant qui vient prendre du bon temps avant de se marier (avec une autre, sinon ce n'est pas drôle). « Arrête, arrête, ne me touche pas. » Les paroles sont bouleversantes (et brillantes) : « Chez elle tu auras le confort/Chez moi tu jouais avec mon corps/Chez elle tu vas te distinguer/Chez moi tu venais te griser. » En pleine période yéyé, ça dénote. Mais ce succès n'en appellera pas d'autres. Patricia Carli se réfugie dans la composition pour d'autres chanteurs (« La Tendresse », de Daniel Guichard, notamment).

En juillet 1992, elle est l'invitée de Thierry Ardisson dans Le Bar de la plage ? disponible, comme toutes les autres émissions, sur INA ArdiTube. « C'est inspiré d'une histoire vraie. J'étais amoureuse d'un homme et il m'a dit qu'il était séparé de sa femme, patati patata? Elle est rentrée de vacances. Quand il m'a dit ça, j'ai pleuré, j'ai pris ma guitare et j'ai composé cette chanson », explique-t-elle. Elle connaît le succès à 25 ans, écrit pour les autres, mais tout se gâte. En deux mois, elle divorce, perd sa mère (et son chien) et apprend qu'elle est atteinte d'un cancer.

« Je m'en sortais plus. Je me suis obligée à rechanter dans des discothèques pour gagner ma vie. J'étais malade, c'était très difficile. Je suis revenue en 1979 avec L'homme sur la plage et j'étais deuxième derrière les Bee Gees. J'é [...] Lire la suite