Patinage : Gilles Beyer mis en examen pour agressions sexuelles

Source AFP
·1 min de lecture
Gilles Beyer a été mis en examen par un juge d'instruction pour « agressions sexuelles par personne ayant autorité et harcèlements sexuels par personne ayant autorité ».
Gilles Beyer a été mis en examen par un juge d'instruction pour « agressions sexuelles par personne ayant autorité et harcèlements sexuels par personne ayant autorité ».

Gilles Beyer a été mis en examen pour agressions sexuelles et harcèlement sexuel après avoir été présenté à un juge d'instruction, à l'issue de quarante-huit heures de garde à vue, vendredi 8 janvier. L'ex-entraîneur de patinage artistique, accusé de viols et d'agressions sexuelles répétés par Sarah Abitbol alors qu'elle était mineure (entre ses 15 et 17 ans), a été placé sous contrôle judiciaire. Après les révélations de l'ancienne championne de patinage, qui avait secoué le monde des sports de glace avec son livre Un si long silence (début 2020), Gilles Beyer avait reconnu « des relations intimes » et « inappropriées », présentant des « excuses » aussitôt refusées par l'intéressée.

Après les révélations de Sarah Abitbol, le parquet de Paris avait ouvert, début février 2020, une enquête préliminaire pour « viols et agressions sexuelles sur mineures par personne ayant autorité » visant notamment à vérifier l'existence d'autres victimes potentielles.

Plusieurs faits supposés prescrits

Chargée de l'enquête, la brigade de protection des mineurs (BPM) a placé en garde à vue Gilles Beyer mercredi matin. La garde à vue a été levée vendredi matin, une information judiciaire a été ouverte par le parquet de Paris et Gilles Beyer a finalement été mis en examen par un juge d'instruction pour « agressions sexuelles par personne ayant autorité et harcèlements sexuels par personne ayant autorité », puis placé sous contrôle judiciaire. Contacté vendredi, son avocat, maître [...] Lire la suite