Patinage : Didier Gailhaguet cède à la pression et démissionne

Didier Gailhaguet jette finalement l'éponge. Il a démissionné samedi 8 février de son poste de président de la fédération française des sports de glace après la révélation des scandales d'agressions sexuelles dans le patinage. Il continue tout de même de se défendre et assure ne pas avoir couvert les violences sexuelles qu'aurait commises l'entraîneur Gilles Beyer. Un soulagement pour les victimes L'affaire avait notamment éclaté avec le témoignage de l'ancienne athlète Sarah Abitbol qui affirme avoir été une victime de l'entraîneur. "Cette honte se transforme en fierté et toutes les langues se délient", se réjouit-elle. La ministre des Sports Roxana Maracineanu annonce vouloir "aller au bout de la démarche entamée" et tourner une nouvelle page dans le monde du patinage français.