"Les patients mourront sur les brancards" : le Pr Gilles Pialoux tire la sonnette d'alarme

·1 min de lecture

“C’est un piège qui se referme sur l’exécutif”. Alors que la situation épidémique est de plus en plus "critique" en France, de nombreux médecins, à l'image du professeur Gilles Pialoux, appellent l'exécutif à reconfiner le pays dans les plus brefs délais. Et l'infectiologue de mettre en garde ce mardi 30 mars au micro de France inter : "Où les familles comprendront que les patients mourront sur les brancards…"

Une situation que Gilles Pialoux souhaite à tout prix "éviter". Dans les hôpitaux, “on est fatigués d’être fatigués”, souffle l'infectiologue. Et de préciser : “Sincèrement, on a l’impression qu’on ne doit compter que sur nous-même". Si le corps médical "n'abandonnera pas les personnes qui viennent à l’hôpital”, l'offre de soin sera cependant "dégradée" si on "laisse monter" la vague, alerte-t-il.

Pessimiste, le professeur estime d'ailleurs que "les semaines qui vont s’écouler sont déjà écrites", et ce, qu'importent les prochaines annonces de l'exécutif. “Depuis janvier, on a des décisions politiques qui n’ont aucune cohérence scientifique !”, fustige celui qui n'a eu de cesse d'alerter sur le débordement des hôpitaux ces dernières semaines. "Il y aura ce mur dans lequel on va” car “les gens qui vont entrer en réanimation dans deux ou trois semaines sont déjà infectés”, regrette celui qui, invité sur le plateau de BFMTV le 23 mars dernier, évoquait déjà une "épidémie hors de contrôle".

Lire la suite sur le site de GALA

Diana : le dernier cadeau insolite du prince Charles
Grace Kelly : le grand sacrifice qu'elle a fait par amour
Le saviez-vous ? Leila Kaddour a été prof de français
Ernst August de Hanovre et Caroline de Monaco : le rêve brisé de Grace Kelly
Prince Harry : l'héritage de la reine mère qu'on avait oublié