Patiente morte au CHU de Dijon: l'hôpital affirme que "des repas ont été commandés et distribués"

Claudette, 77 ans, morte au CHU de Dijon - BFMTV
Claudette, 77 ans, morte au CHU de Dijon - BFMTV

Le CHU de Dijon réfute l'accusation selon laquelle il aurait laissé une femme de 77 ans sans manger pendant plusieurs jours, avant qu'elle ne décède le 31 août dernier. Selon une plainte déposée par la famille, Claudette aurait vu son opération du péroné repoussée plusieurs fois et ainsi laissée à jeun, avant d'être transporté en réanimation pour "déshydratation".

"Je peux vous assurer qu'après chaque report successif, des repas ont été distribués, attribués et ces faits ont été tracés dans le dossier", affirme ce mardi Emmanuel Baulot, chef du service orthopédique et traumatologique au CHU, lors d'une conférence de presse.

"Maintenue à jeun de manière contrôlée"

"L'opération n'a pas pu être réalisée dans les délais souhaités du fait de reports intempestifs successifs dûs au défaut d'offre de vacation au bloc des urgences", poursuit le médecin, pointant du doigt un manque de personnel. En effet, l'opération de la septuagénaire a été reportée à quatre reprises.

"Elle a donc été maintenue à jeun de manière contrôlée", complète Emmanuel Baulot.

Selon le CHU, lorsqu'une intervention chirurgicale est annulée, "on reprend le rythme alimentaire normal (...). Il y a des repas distribués quotidiennement après chaque mise à jeun".

"La patiente présentait un certain nombre de comorbidités. La suite de l'enquête nous donnera des résultats, on n'a pas encore les résultats de l'autopsie", explique Emmanuel Baulot, sans préciser les causes de la mort de la patiente.

Article original publié sur BFMTV.com