Patient bizarre : il voit les visages à moitié fondus

Céline Deluzarche, Journaliste
·2 min de lecture

Un jour, un homme de 59 ans surnommé A.D, remarque soudainement qu’à la télévision tous les visages apparaissent déformés sur leur partie droite. Il se regarde alors dans un miroir et constate avec stupeur que son propre visage montre la même distorsion : l’œil, le nez et le coin de la bouche à droite semblent « pendre » comme s’ils étaient en train de fondre. Encore plus étrange, cette distorsion ne concerne que les visages vus de face, et reste présente même lorsque le visage est montré à l’envers (la déformation apparaissant alors à gauche). Aucune autre partie du corps ni aucun objet ne sont sujets à une quelconque déformation.

L’hémi-prosopométamorphopsie ou la corruption de notre système de reconnaissance faciale

Cette rare affection, appelée hémi-prosopométamorphopsie (prosopo égale visage), est liée à une lésion dans le splénium, la partie postérieure du corps calleux qui comporte un très grand nombre de fibres qui relient les deux hémisphères du cerveau. Or, « chaque fois que nous voyons un visage, le cerveau ajuste notre représentation de ce visage afin que sa taille, son point de vue et son orientation correspondent à ceux stockés dans sa mémoire, tout comme les systèmes de reconnaissance faciale par ordinateur tels que ceux utilisés par Facebook et Google », explique Brad Duchaine, professeur de sciences psychologiques et cérébrales au Dartmouth College et coauteur de l'étude de cas, publiée dans la revue Current Biology. Alors que la « base de données » est intacte, ce qui permet au patient de s’apercevoir que le visage est anormal, le cerveau n’arrive plus à faire correspondre le visage avec ceux déjà enregistrés.

L’hémi-prosopométamorphopsie, qui entraîne un dysmorphisme des visages, est liée à un déficit de communication entre les deux hémisphères du cerveau. © Brad Duchaine et al, Current Biology, 2020
L’hémi-prosopométamorphopsie, qui entraîne un dysmorphisme des visages, est liée à un déficit de communication entre les deux hémisphères du cerveau. © Brad Duchaine et al, Current Biology, 2020

Des visages qui se transforment en dragon

La prosopométamorphopsie peut prendre diverses formes. Une patiente dont le cas est décrit dans la revue

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura