Patient bizarre : elle se prend pour un poulet

Céline Deluzarche, Journaliste
·2 min de lecture

Certains malades mentaux se prennent pour Napoléon ou pour Jésus. Mais il existe une autre pathologie appelée zoanthropie où les patients se prennent pour des animaux. La revue néerlandaise Tijdschrift voor Psychiatrie rapporte ainsi le cas d’une patiente de 54 ans, sans antécédent psychiatrique, qui s’est présentée aux urgences en raison de crises aiguës de délire où elle se prenait pour un poulet.

Elle chante et glousse comme un coq

Lorsqu’elle est amenée à l’hôpital par son frère, Madame A transpire abondamment, est soumise à des tremblements, gonfle ses joues et « semble imiter un poulet, en grattant, gloussant et chantant comme un coq », décrivent les médecins dans leur étude. Malgré son délire, elle parvient à tenir un discours à peu près cohérent. Elle raconte qu’elle n’a pas dormi depuis cinq jours et a erré dans les rues pieds nus et vêtue d'une robe de chambre la nuit précédente. Elle ressent un malaise général depuis plusieurs jours, ainsi « qu'une sensation étrange dans les membres, comme s'ils n'étaient plus adaptés à son corps et qu'ils s'agitaient de manière incontrôlée ». La patiente exprime l'idée d'être un poulet et explique « qu’on a oublié de la mettre sur une broche ». En raison de son agitation, Mme A se voit administrer une injection de lorazépam (un tranquillisant de la famille des benzodiazépines) par intraveineuse qui la fait dormir pendant plusieurs heures. À son réveil, elle a retrouvé une attitude normale et ne garde aucun souvenir de son épisode délirant.

Au Moyen Âge, le phénomène des loups-garous était attribué à une possession démoniaque. © rudall30, Adobe Stock
Au Moyen Âge, le phénomène des loups-garous était attribué à une possession démoniaque. © rudall30, Adobe Stock

Chien, tigre, rhinocéros, grenouille, requin et abeille

La zoanthropie a d’abord été décrite sous le terme de lycanthropie, dérivé du mythe du roi Lycaon, transformé en loup par Zeus. En psychiatrie, le terme est apparu au XVIIe siècle pour les patients exprimant la croyance d’être transformé en animal ou de pouvoir se transformer (la définition a depuis été élargie aux...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura