Patient bizarre : d'étranges boutons bleu fluorescent apparaissent sur le crâne d'un enfant

Un petit garçon de 6 ans se présente dans une clinique dermatologique avec ses parents. La scène prend place à Hangzhou en Chine. L'enfant n'arrête pas de se gratter la tête et pour cause, il présente depuis plus de trois mois un rash cutané sur le visage et sur le crâne. Les démangeaisons sont si intenses qu'il en perd ses cheveux par plaques. De prime abord, il ne semble souffrir que d'une affection de la peau comme l'eczéma ou le psoriasis.

Mais deux signes conduisent les médecins sur une autre piste. Le garçon a les ganglions lymphatiques situés juste derrière les oreilles gonflés, signe qu'il s'agit d'une infection. Mais surtout, les boutons qui parsèment son crâne brillent d'un bleu fluorescent lorsqu'on les observe sous la lumière UV. Le diagnostic ne fait aucun doute alors : le garçon présente une teigne capillaire (Tinea capitis). Reste à découvrir le micro-organisme qui en est à l'origine.

À gauche, les boutons bleus sur le cuir chevelu de l'enfant et à droite, le champignon microscopique responsable de son état. © Tingting Wang et al. NEJM
À gauche, les boutons bleus sur le cuir chevelu de l'enfant et à droite, le champignon microscopique responsable de son état. © Tingting Wang et al. NEJM

Un petit champignon dans les cheveux

Un petit échantillon de cheveux plongé dans l'hydroxyde de potassium permettra de dévoiler le coupable. L'échantillon est passé sous un microscope optique et les médecins observent des petits organismes bleus, segmentés en forme de vers. Il ne s'agit pas d'une bactérie ou d'un parasite mais de l'hyphe d'un champignon microscopique de la famille des dermaphytes : Microsporum canis. L'espèce est confirmée par des tests de biologie moléculaire.

Comme son nom le suggère, Microsporum canis infecte les chiens, mais aussi les chats et d'autres animaux domestiques. Le champignon est responsable de 90 % des cas de teigne contractés par nos compagnons à quatre pattes. Les animaux contaminent les humains, et plus particulièrement les enfants de moins de 12 ans, par contact direct ou via des poils porteurs du champignon. M. canis s'attaque à la kératine qui forme les cheveux, provoquant ainsi une...

> Lire la suite sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles