Patient bizarre : un adolescent perd la vue et l'ouïe parce qu'il mangeait trop de chips

Céline Deluzarche, Journaliste

M. a aujourd’hui 19 ans. Le jeune homme, qui habite Bristol, au sud-ouest de l'Angleterre, n’a plus de vie sociale ni de travail, rapporte sa mère dans le journal The Independant. Sa vision est tombée à 20/200 sur l’échelle de Snellen, le seuil légal pour être considéré comme aveugle, et il est quasiment sourd. Tout cela en raison d’un goût immodéré pour la malbouffe ayant entraîné de grave carences causant la destruction irrémédiable de son nerf optique.

Une neuropathie optique carentielle causée par un déficit en vitamines

Depuis l’âge de sept ans, M. se nourrit uniquement de cinq types d’aliments : des chips Pringles, des frites, des saucisses, ou du jambon avec du pain blanc. « Je lui préparais de bons sandwichs avec une pomme ou d'autres fruits mais il ne voulait rien manger », se désespère sa mère. À l'âge de 14 ans, le jeune homme commence à se plaindre de fatigue. Un an plus tard, il perd soudainement l’ouïe et se plaint de graves problèmes de vision. Les médecins effectuent un IRM et des examens des yeux mais ne trouvent aucune cause pouvant expliquant ces symptômes. À 17 ans, M. est devenu complètement aveugle et sourd.

Après un interrogatoire du patient, le verdict tombe : le régime très restrictif de M. a irrémédiablement endommagé son nerf optique, une pathologie appelée neuropathie optique carentielle causée principalement par une malabsorption des nutriments, un surdosage médicamenteux ou un excès d’alcool. Mais une carence due purement à la malnutrition est extrêmement rare dans les pays développés, ce qui a retardé le diagnostic, déplorent les médecins, qui ont décrit ce cas hors du commun dans un article de la revue Annals of Internal Medicine paru le 2 septembre. Outre une carence en vitamine B12, le jeune homme souffre d’importants déficits en sélénium, cuivre et vitamine D.

Riche en calories mais pauvre en nutriments, la malbouffe peut entraîner des problèmes de surpoids mais aussi de graves carences. © Zoran, Fotolia

La maladie peut être soignée...

> Lire la suite sur Futura