Patient bizarre : une énorme masse de cheveux lui perfore l'estomac

Céline Deluzarche, Journaliste
·2 min de lecture

Le syndrome de Raiponce, du nom de la princesse de Disney aux très longs cheveux dorés, n’a rien d’un conte de fées. C’est plutôt un cas cauchemardesque de cette étrange maladie que relate la revue médicale BMJ du 8 février.

Une jeune fille de 17 ans se présente aux urgences du Queen's Medical Centre de Nottingham après deux épisodes de syncope qui ont entraîné une chute avec des ecchymoses faciales et un hématome au cuir chevelu. Les médecins, qui visent d’abord à exclure une lésion intracrânienne, remarquent alors une curieuse masse au niveau de son abdomen. Lors d’un interrogatoire, la jeune fille confirme avoir souffert de douleurs abdominales intermittentes lors des cinq derniers mois, qui se sont aggravées durant les deux dernières semaines. Elle explique avoir perdu du poids, tout en niant un quelconque changement de régime ou une perte d’appétit.

Une boule de cheveux de 50 centimètres

Un scanner abdominal révèle alors une énorme boule de cheveux de 48 x 5 x 7 cm dans son estomac, qui a perforé la paroi intestinale sur deux centimètres. De multiples poches de pus et de fibrine (une protéine filamenteuse qui se forme lors de la coagulation sanguine de plaies) se sont formées entre l’estomac, très distendu, la rate, le diaphragme et le foie gauche. La masse de cheveux est tellement énorme qu’elle forme une sorte de « moulage » de l’estomac et du duodénum. Les médecins sont alors contraints de pratiquer une gastrotomie, puis de purger l’abdomen avec un abondant lavage à l’eau saline. La patiente est ensuite nourrie par jéjunostomie, qui consiste à poser une sonde d'alimentation directement à travers la peau et la paroi de l'estomac. Elle sortira finalement de l’hôpital sept jours après, avec un suivi médical durant 30 jours.

Le trichobézoard retiré chez la patiente mesurait près de 50 centimètres de long, formant une sorte de « moulage » de l’estomac. © Jamaall Jackman et al, BMJ Case Reports, 2021
Le trichobézoard retiré chez la patiente mesurait près de 50 centimètres de long, formant une sorte de « moulage » de l’estomac. © Jamaall Jackman et al, BMJ Case Reports, 2021

Trichobézoard : entre 0,4 % et 1 % de personnes concernées

Cette...

> Lire la suite sur Futura