Un patch biodégradable contre la calvitie

·1 min de lecture

L’alopécie androgénétique, plus communément appelée calvitie, touche la moitié des hommes de plus de 50 ans. Les traitements médicamenteux ont malheureusement beaucoup d’effets secondaires et les greffes capillaires coûtent très cher. Des chercheurs chinois ont développé un patch doté de micro-aiguilles qui s’attaque à deux causes majeures de l’alopécie : le stress oxydatif, qui déclenche la mort prématurée des cellules capillaires, et l’insuffisance de vaisseaux sanguins entourant les follicules pileux pour délivrer des nutriments.

Fangyuan Li et ses collègues avaient précédemment constaté que des nanoparticules contenant du cérium pouvaient éliminer les molécules réactives à l’oxygène et réduire ainsi le stress oxydatif. Sauf que ces nanoparticules ne peuvent pas traverser le cuir chevelu. Les scientifiques ont donc imaginé ce patch doté des micro-aiguilles solubles, qui non seulement délivrent les nanoparticules de cérium sous la peau mais stimulent la formation de nouveaux vaisseaux sanguins.

Le patch a été testé chez des souris mâles dont la calvitie avait été créée avec une crème dépilatoire. Ces derniers ont connu une repousse plus rapide des poils que les souris témoins, avec une densité, un diamètre et une concentration de poils similaire à celle d’un traitement topique. L’avantage du patch étant qu’il nécessite d’être appliqué moins fréquemment. Les chercheurs, dont les travaux sont publiés dans la revue ACS Nano, estiment ainsi que leur patch constitue un traitement prometteur pour inverser la perte de cheveux chez les patients atteints d’alopécie androgénétique.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles