Passoires thermiques, écocide… : les députés se prononcent en première lecture sur le projet de loi climat

·1 min de lecture

Mardi, à 17 heures, après les questions au gouvernement, les députés voteront solennellement en première lecture sur le projet de loi climat - ou plus précisément, "portant lutte contre le dérèglement climatique et renforcement de la résilience face à ses effets" - initialement prévu pour répondre aux revendications de la Convention citoyenne. Parmi les mesures phares : la création d'un délit d'écocide, l'élargissement de l'interdiction de la mise en location des "passoires thermiques", la suppression de lignes intérieures en cas d'alternative en train de moins de 2h30…

"

Ce texte est une chance, celle d'avoir un héritage dont nous pourrons toutes et tous être fiers

"

Les trois semaines de débats qui se sont conclues mi-avril, avant les vacances parlementaires, et les 7.000 amendements déposés n'ont pas permis d'aboutir à un consensus politique. Côté gouvernement, la ministre Barbara Pompili a salué "une loi qui va toucher la vie quotidienne de tous nos concitoyens" : ce texte "est une chance, celle d'avoir un héritage dont nous pourrons toutes et tous être fiers", lançait-elle le 29 mars dernier.

Mais l'opposition de gauche, ainsi que les associations écologistes, dénoncent des demi-mesures et parlent de "rendez-vous manqué du quinquennat Macron". "On peut tous trouver quelques avancées, mais rien qui ne permette de remettre la France dans les rails pour respecter l'accord de Paris", a déclaré lundi le directeur général de Greenpeace France, Jean-François Julliard, lors d'une...


Lire la suite sur LeJDD