Vente aux enchères consacrée à Napoléon : "Certaines personnes sont prêtes à dépenser beaucoup d'argent pour avoir la chemise de l'Empereur ou les bas qu'il a portés"

Anne Chépeau
·1 min de lecture

Les cérémonies commémorant le bicentenaire de la mort de Napoléon auront lieu mercredi 5 mai. Un bicentenaire marqué également par une vente aux enchères à Fontainebleau de 365 lots. Elle sera suivie mercredi 5 et jeudi 6 mai sur internet par des milliers d’acheteurs du monde entier.

Monnaies, médailles, tableaux, sculptures, meubles et bien sûr des objets personnels de l’Empereur passeront sous le marteau du commissaire-priseur, Maître Jean-Pierre Osenat. "Il y a toujours eu une passion, un rejet ou un amour autour de Napoléon et de sa famille", explique-t-il. "Pratiquement tout ce qui a touché cette époque n'a jamais été détruit. Les objets sont toujours restés dans les familles et donc aujourd'hui ils ressortent parce que les prix ont augmenté", poursuit le commissaire-priseur.

Parmi les pièces rares qui ne manqueront pas de fasciner, il y a une chemise portée par Napoléon. "Vous vous rendez compte qu'il a mis cette chemise-là et je l'ai dans les mains, je ne suis jamais blasé de ça, confie Jean-Pierre Osenat. Elle était à Waterloo, dans sa Berline, transite et arrive jusqu'ici... On la reconnaît à ce petit N couronné, tout petit en fil rouge, et c'était ça qui était marqué sur toutes les chemises de Napoléon 1er." Une chemise estimée 30 000 à 40 000 euros.

En vente également des bandelettes de tissu ayant été utilisées lors de l’autopsie du corps de Napoléon. Estimation : 10 000 à 15 000 euros. "C'est assez étonnant, cette paire de bandelettes, indique le (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi