Passes d’armes entre TF1 et Hanouna : pourquoi tant de haine ?

François Rousseaux
L’animateur de « Touche pas à mon poste » est ouvertement en conflit avec la direction et des animateurs de TF1 depuis plusieurs mois

Jeudi, le groupe TF1 a montré les crocs en menaçant C8 de poursuites après des propos de Cyril Hanouna. Enième épisode d’un feuilleton démarré en 2012.


C’est l’histoire d’un amour déçu, avec ses coups de théâtre, rancœurs et paroles à l’emporte-pièce. Jeudi soir, sur le plateau de « TPMP », Cyril Hanouna a fait de sa guerre avec TF1 une catharsis à ciel ouvert, après des années de conflit larvé.

Tout commence en 2010 : Cyril Hanouna, lance « Touche pas à mon poste » en deuxième partie de soirée sur France 4. « Baba » n’existe pas encore : c’est un quasi-inconnu, aux audiences confidentielles. Deux ans plus tard, ses audiences ont doublé. Et un homme le repère : Ara Aprikian, l’un des cerveaux du groupe Canal +, notamment chargé des programmes de celle qui s’appelle encore D8. Aprikian croît en Hanouna, le débauche du service public et propulse son émission dans la case prisée de l’access prime time en octobre 2012.

Les deux hommes nouent une relation forte. D8 devient C8, et Hanouna, sa vitrine. La chaîne décolle doucement, jusqu’à devenir leader de la TNT. L’animateur impose son franc-parler et sa bande de chroniqueurs. Le programme bouscule. « TPMP », toujours en direct, devient un objet médiatique scruté, Hanouna une star. L’animateur zébulon a depuis toujours l’oreille de Vincent Bolloré, actionnaire de sa société H2O à sa création en 2010. Devenu big boss du groupe Canal + en 2015, l’homme d’affaires breton signe avec Hanouna pour qu’il fournisse des émissions pendant au moins cinq ans à hauteur de 280 millions d’euros. Et pendant ce temps, les audiences montent, tant celle de « TPMP » – qui attendra un record de deux millions de téléspectateurs en janvier 2016 – que celles de C8.


LIRE AUSSI > Cyril Hanouna : « Je rêve d’avoir Brigitte Macron à TPMP »

Mais le ticket gagnant Aprikian-Hanouna aura une fin. En juillet 2015, le brillant patron de C8 est mis à la porte comme toute l’équipe dirigeante de Canal +. Et, six mois, plus tard, il rejoint TF1 – où il (...)

Lire la suite sur LeParisien.fr

«Les Feux de l’amour» : l’acteur Doug Davidson quitte la série après 40 ans de présence !
Programme TV du vendredi 14 septembre : notre sélection
Léa Salamé regrette son emphase à l’annonce de la démission de Nicolas Hulot
Prime times de plus en plus tardifs : les spectateurs s’agacent
Émouvante interview de Trintignant par les réalisateurs Nakache et Toledano