Passeport sanitaire : “Ce serait comme le passeport classique, si vous n’en avez pas, vous ne voyagez pas”

·2 min de lecture

Prendre les devants pour penser au monde d’après. Telle est la philosophie de Pascale Fontenel-Personne, députée de la 3e circonscription de la Sarthe. Dans un communiqué de presse, l’élue et co-présidente du comité de filière tourisme à l’Assemblée nationale appelle à la création d’une mission spéciale auprès du gouvernement afin de réfléchir à la mise en œuvre d’un passeport sanitaire. En soit, l’idée n’a rien d’inédit. L’exécutif y a même songé au moins indirectement dans un projet de loi déposé fin décembre 2020, qui a pour but d’instituer un régime pérenne de gestion des urgences sanitaires. Mais, alors que la campagne de vaccination contre la Covid-19 n’avait même pas encore démarré, le texte a été mal accueilli dans la sphère politique et le gouvernement a finalement choisi de repousser l’étude du projet de loi de quelques mois. Pascale Fontenel-Personne remet aujourd’hui le sujet sur la table, avec notamment l’espoir de relancer et sauver l’économie touristique. Entretien.

Capital : Vous espérez créer “un cadre légal, éthique et efficace” autour du passeport sanitaire. Mais en quoi un tel document peut-être éthique alors que la vaccination contre la Covid-19 n’est pas obligatoire en France ?

Pascale Fontenel-Personne : Vous avez mal interprété mon communiqué. L’idée de cette mission spéciale, c’est justement de faire l’inventaire de ce qui est légal ou pas, de ce qui est éthique ou pas, et de ce qui est efficace ou pas. Mais j'insiste bien sur la notion de passeport sanitaire, et non pas de passeport vaccinal, qui là, effectivement ne serait pas très juste. En tout cas, ma vision du passeport sanitaire va au-delà de la seule et unique condition d’être vacciné contre la Covid-19.

Capital : Quels seraient les autres critères alors ?

Pascale Fontenel-Personne : Un test RT-PCR négatif, par exemple, puisqu’il y aura toujours quelques réticents à la vaccination, même s’ils seront, je pense, de moins en moins nombreux au fil du temps. Pour ceux qui ont, comme moi, déjà (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Indemnités illégales au Conseil constitutionnel : la victoire en trompe-l’oeil d’une députée socialiste
Le Royaume-Uni va prolonger une ligne TGV, facture très salée !
Le lourd impact du Brexit sur la croissance du Royaume-Uni et de l’UE
La France tire à boulets rouges sur le fonds de compensation Brexit de l'UE
Covid-19 : l’OMS alerte contre "un faux sentiment de sécurité" en Europe