Que se passe-t-il dans la capsule Crew Dragon pendant son transfert vers l'ISS ?

·2 min de lecture

Le lancement de la mission Alpha, à laquelle participe l'astronaute français Thomas Pesquet, a été couronnée de succès ce 23 avril. La capsule privée de SpaceX Crew Dragon est désormais en transit vers la station spatiale internationale (ISS). Que s'y passe-t-il pendant ces quasi 24h de transfert ?

Durant le transfert des équipages vers la station spatiale internationale, la vie s’organise. Une fois la phase dynamique du lancement (celle qui requiert le lanceur pour atteindre l’espace) achevée, l’équipage se remet de l’écrasement puissant qu’il a ressenti. Dans la capsule Crew Dragon, il est désormais de « tradition » d’utiliser une peluche comme témoin du passage à la micro-gravité. Cette fois, c’est l’enfant Akihiko Hoshide qui a choisi ce précieux « capteur », un petit manchot qui a effectué sa mission sans encombre.

Dans un premier temps, les ultimes tâches de vérification remplies, les quatre astronautes ôtent leur scaphandre, certes bien moins gênant et lourd que son équivalent russe, mais qui peut tout de même faire office d’étuve. Selon la température régnant dans l’habitacle, ils se détendent en short et tee-shirt ou enfilent une polaire. Une capsule Soyouz se divise en deux parties. Un poste de pilotage dans la partie basse et un espace de vie au-dessus. Les astronautes peuvent ainsi se séparer. Ce n’est pas le cas de la Crew Dragon, composée d’un espace unique, mais suffisamment grand.

Puis vient le temps de se restaurer. « Dans la capsule, la nourriture est assez spartiate, note Christophe Chaffardon, directeur Education, sciences et culture à la Cité de l’espace à Toulouse. Il est absolument nécessaire qu’elle soit dénuée de toute bactérie. Ce serait une catastrophe s’il y avait un malade dans la station. Il faut aussi qu’elle ait une consistance assez compacte pour ne pas que des miettes s’éparpillent dans la capsule lorsque celle-ci est en micro-gravité. » Si un problème devait survenir, l’équipage disposerait de quoi pourvoir à ses besoins pendant cinq jours, nourriture y compris.

La première journée spatiale de l'équipage a commencé par une nuit blanche

La première journée spatiale des astronautes de[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi