"Passe-droit", "grande confusion"... La dérogation spéciale obtenue par le Puy du Fou pour accueillir 9 000 spectateurs ne passe pas

·2 min de lecture

Exceptionnellement, le parc vendéen pourra accueillir jusqu’à 9 000 spectateurs samedi soir pour la Cinéscénie, au lieu de 5 000. Une dérogation délivrée par la préfecture.

"Sans doute" que le "climat vendéen, océanique et doux", est "de nature à éloigner le virus". A l'image de ce commentaire ironique publié sur Twitter, la dérogation obtenue par le Puy du Fou pour pouvoir accueillir jusqu'à 9 000 spectateurs, samedi 15 août, lors de son spectacle nocturne de la Cinéscénie, reste en travers de beaucoup de gorges.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Jusqu'à présent, le parc de loisirs vendéen devait respecter la jauge maximale de 5 000 personnes, en vigueur pour tous les événements organisés en France, dans le cadre des restrictions liées au Covid-19. Mais un arrêté préfectoral daté du 10 août l'autorise exceptionnellement à dépasser cette jauge le temps d'un spectacle. Une autorisation délivrée "sous réserve du strict respect des protocoles sanitaires", a indiqué la préfecture dans un communiqué que franceinfo a obtenu.

Certains se sont étouffés en prenant connaissance de cette dérogation, notamment dans le milieu du foot, où les stades sont toujours limités à 5 000 spectateurs. Nathalie Iannetta, ancienne conseillère "jeunesse et sport" de François Hollande à l'Elysée, propose ainsi (de manière ironique) aux fans de foot de "se déguiser en costume d'époque avec le (...)

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Lire la suite sur Franceinfo

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi