« Les passagers de la nuit », « Ténor », « Los Fuertes »… Les critiques des films en salles cette semaine

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
© Pyramide Distribution ; Optimale ; David Koskas
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Les Passagers de la nuit ***

De Mikhaël Hers, avec Charlotte Gainsbourg, Noée Abita. 1h51.

Paris, début des années 1980. Après s’être séparé du père de ses ados, Élisabeth trouve un travail de standardiste pour une émission nocturne de France Inter. Elle rencontre bientôt Talulah, une jeune punk esseulée qu’elle prend sous son aile. Ce qui frappe avant tout dans le cinéma de Mikhaël Hers, c’est la douceur qui s’en dégage. Sa façon de révéler l’intime par petites touches sans que cette délicatesse paraisse affectée. Cette fois, il nous embarque dans les années 1980, avec sa musique, ses fringues, son ambiance. Le grain rétro et les images d’archives favorisent encore davantage l’immersion. Les Passagers de la nuit se regarde comme un album de souvenirs dont on tournerait lentement les pages. Sa douce nostalgie se vérifie dans sa patine, son rythme tranquille mais aussi dans les voix qui se confient à l’antenne et ailleurs. Là encore, Hers ancre son intrigue à Paris, le quartier de Beaugrenelle plus précisément, souvent filmé la nuit où dans le bleu enveloppant du crépuscule. Sans les lâcher d’une semelle, on accompagne ses attachants personnages dans leur cheminement intime le long de ce magnifique voyage temporel qui fait l’éloge de l’ordinaire et de la bienveillance. Bap.T

Ténor **

De Claude Zidi Jr, avec Michèle Laroque, MB14. 1h40.

Antoine, étudiant en comptabilité, livre des sushis à l’Opéra Garnier pour une professeure de chant lyrique, qui détecte chez lui un incroyable p...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles