Pass vaccinal : la porte-parole d'Anne Hidalgo dénonce «l'hypocrisie» du gouvernement

·1 min de lecture

"Le gouvernement ne prend pas ses responsabilités". Invitée dans Europe matin jeudi, la porte-parole d'Anne Hidalgo et députée socialiste du Tarn-et-Garonne, Valérie Rabault, a fustigé la volonté de l'exécutif de mettre en place un pass vaccinal à partir de janvier pour freiner la propagation du Covid-19 et son variant Omicron. Pour elle, et une grande partie du PS, la vaccination obligatoire pour les adultes est la meilleure solution.

"Le gouvernement court après le temps"

"Le gouvernement court après le temps. La transformation du pass sanitaire en pass vaccinal, c'est une hypocrisie !", a déclaré la porte-parole de la candidate socialiste à l'élection présidentielle au micro de Lionel Gougelot. Affirmant sa position, Valérie Rabault a rappelé que dès juillet dernier, "avec des parlementaires et nos collègues sénateurs, nous avons été les seuls à proposer l'obligation vaccinale pour tous les adultes".

La députée PS a mis en avant un système avec la Caisse primaire d'assurance maladie qui aurait permis d'appeler les personnes non-vaccinées à faire leur première dose. "Il y a des départements comme la Seine-Saint-Denis qui sont moins vaccinés. Ce n'est pas parce qu'il y aurait plus de personnes contre le vaccin. C'est aussi parce qu'il y a des personnes éloignées des centres de vaccination et de l'information", a-t-elle expliqué au micro d'Europe 1.

"Sur le principe, nous voterons" le pass vaccinal

"(Le gouvernement) n'a qu'à assumer de vouloir la vaccination obligatoire, de pr...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles