Pass vaccinal : les débats suspendus 24 heures, Attal maintient le cap

·1 min de lecture
Gabriel Attal vise une mise en application du pass vaccinal « au plus près de ce qui était prévu ».
Gabriel Attal vise une mise en application du pass vaccinal « au plus près de ce qui était prévu ».

L?exécutif a subi un sérieux revers lundi soir avec la suspension des débats sur le projet de loi du pass vaccinal, examiné à l?Assemblée nationale. Malgré ce contretemps ?les débats vont pouvoir reprendre mardi soir ?, le gouvernement entend rester au plus près du calendrier prévu concernant l?entrée en vigueur du pass vaccinal, à l?origine programmée pour le 15 janvier. Sur France Inter, Gabriel Attal a dénoncé, mardi matin, un « coup » des oppositions.

« On a vu hier soir une forme d?amicale de l?irresponsabilité se constituer avec les députés de La France insoumise, du Rassemblement national et les députés LR, pour faire un coup de procédure, pour essayer de faire dérailler le calendrier de l?adoption du pass vaccinal », a accusé Gabriel Attal sur France Inter. Mais si les oppositions « manifestement ont réussi » leur « coup », « évidemment, on ira au bout de l?examen de ce texte et on visera le calendrier qui était prévu. On essaiera d?être au plus près du calendrier qui était prévu. » Il a jugé « assez choquante » la joie exprimée par ces députés.

Les discussions sur ce texte ont été suspendues à minuit, après qu?une majorité d?entre eux ont refusé ? par un vote à main levée ? la poursuite de la séance. Les oppositions, qui se sont mobilisées pour faire capoter cet examen, s?en sont félicitées.

Des « turbulences » sur le pass vaccinal chez Les Républicains

Se disant « habitué » à de telles pratiques, selon lui de la part du RN et de LFI, il a pour LR est [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles