Pass vaccinal: malgré le couac à l'Assemblée, Castex assure que "l'objectif est de respecter l'échéance du 15 janvier"

·1 min de lecture
Jean Castex lors des questions au gouvernement à l'Assemblée natonale le 7 décembre 2021 - JULIEN DE ROSA © 2019 AFP
Jean Castex lors des questions au gouvernement à l'Assemblée natonale le 7 décembre 2021 - JULIEN DE ROSA © 2019 AFP

Les dernières heures ont été agitées pour la majorité. L'examen du projet de loi transformant le pass sanitaire en pass vaccinal a fait l'objet d'une suspension surprise par l'Assemblée nationale lundi soir, après qu'une majorité de députés ont refusé la poursuite des débats après minuit, selon un décompte de la présidente de séance.

Pour autant, Jean Castex ne désespère pas. Lors du petit-déjeuner de la majorité organisé ce mardi matin par téléphone, le Premier ministre est revenu sur cet épisode, et estime que l'échéance peut et doit encore être tenue.

"L'objectif est de respecter l'échéance du 15 janvier contre ceux qui ont des méthodes dilatoires et procédurales", a-t-il déclaré, ont rapporté des participants à cette réunion à BFMTV. 876450610001_6289950569001

Selon plusieurs sources parlementaires, les débats doivent reprendre ce mardi en fin d'après-midi.

La conférence des présidents de l'Assemblée, qui réunit les patrons des groupes politiques et le ministre des Relations avec le Parlement, doit décider à la mi-journée d'inscrire à nouveau le projet de loi à l'ordre du jour en fin de journée, après les questions au gouvernement et un vote sur le texte 3DS sur la décentralisation.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles