Pass vaccinal : les débats à nouveau suspendus après les propos de Macron

·1 min de lecture
L'ambiance était électrique, mardi soir à l'Assemblée nationale, après les propos chocs d'Emmanuel Macron sur les non-vaccinés. 
L'ambiance était électrique, mardi soir à l'Assemblée nationale, après les propos chocs d'Emmanuel Macron sur les non-vaccinés.

Les débats autour du pass vaccinal ont encore tourné au vinaigre. L?examen de projet de loi controversé a été de nouveau suspendu en pleine nuit, mercredi 5 janvier. En cause : le chaos provoqué dans l?hémicycle par les propos du président Macron disant vouloir « emmerder » les non-vaccinés. « Les conditions d?un travail serein ne sont pas réunies », a déclaré le président de séance, Marc Le Fur (LR), en annonçant que les débats reprendraient mercredi à 15 heures.

Les déclarations du chef de l?État auprès du Parisien ont mis en ébullition les députés. Ces derniers venaient à peine de s?accorder sur l?épineuse question du pass vaccinal pour les mineurs, reporté de 12 à 16 ans pour les sorties scolaires et les activités péri et extrascolaires mais pas les activités privées (restaurants?). Les débats avaient été marqués la veille par une atmosphère conflictuelle, avec un vote dans la nuit refusant la poursuite de l?examen du texte.

À LIRE AUSSIL?exécutif dans la tornade du variant Omicron

Un conseil de défense mercredi

La crise sanitaire, avec l?envolée des contaminations dues au variant Omicron, sera à nouveau à l?ordre du jour d?un conseil de défense et d?un conseil des ministres mercredi. Près de 450 amendements restaient au menu en milieu de nuit, et les discussions devraient se poursuivre mercredi. Le gouvernement vise une adoption définitive en fin de semaine ou début de semaine prochaine du projet de loi, avant une entrée en vigueur au 15 janvier.

Jusqu [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles