Pass vaccinal : «Une erreur d'un point de vue médical», pointe Éric Caumes

·1 min de lecture
© Europe 1

Pour Éric Caumes, rien ne justifie l'entrée en vigueur aujourd'hui d'un pass vaccinal en France. Invité vendredi de l'émission Europe Matin, l'infectiologue qui exerce à l'hôpital Hôtel-Dieu de Paris a pointé "une erreur d'un point de vue épidémiologiste, santé publique et médical", au micro de Dimitri Pavlenko. "À l'époque de Delta, cela pouvait se concevoir. Mais à l'époque d'Omicron , c'est inconcevable parce que le vaccin n'empêche pas la circulation en population générale", a ajouté l'infectiologue sur Europe 1.

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

La vaccination n'empêche pas les contaminations

Si la vaccination "empêche de rentrer en hospitalisation et en réanimation", Éric Caumes a souligné que le nombre de contaminations quotidiennes - près de 300.000 encore ce jeudi - montre que cela ne contraint pas la circulation du variant Omicron, qui représente 75% des cas en France contre 25% pour Delta, a-t-il par ailleurs estimé. Le gouvernement souhaite pourtant mettre en place le pass vaccinal pour pousser les Français non-vaccinés à le faire, et contraindre les près de 600.000 qui n'ont pas fait leur dose de rappel.

>> Plus d'informations à suivre...


Retrouvez cet article sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles