Pass vaccinal: ces députés LREM menacés témoignent

·1 min de lecture

POLITIQUE - “Notre vote est libre, nous ne leur céderons rien”. À la tribune, la présidente la Commission des lois de l’Assemblée nationale, Yaël Braun-Pivet, est longuement applaudie par les députés. Dans quelques minutes, ils vont examiner les nouvelles mesures de renforcement des outils de gestion de la crise sanitaire, dans le cadre d’un projet de loi dont l’une des initiatives les plus controversées est le remplacement du pass sanitaire en pass vaccinal.

Ce projet de loi s’ajoute aux précédents censés endiguer la crise sanitaire et son vote se déroule, ce lundi 3 janvier, dans un climat particulièrement délétère. Depuis plusieurs mois, les menaces contre les députés LREM s’intensifient.

Menaces de mort, insultes, intimidations et permanences vandalisées

Des menaces de mort, des insultes, des intimidations, des permanences vandalisées... La violence va crescendo, en témoigne la menace de transformer l’Assemblée nationale en un “véritable bain de sang” proférée à l’encontre de Yaël Braun-Pivet, dans un courrier lu par cette dernière le 29 décembre.

Aux Quatre Colonnes, Le HuffPost a rencontré des élus de la majorité unanimes: la pression et la peur ne changeront pas leur vote. Comme vous pouvez le voir dans notre vidéo ci-dessus, ce qui compte d’après eux, c’est la protection des plus fragiles et la diminution de la propagation du virus.

Et ils sauront l’expliquer à leurs électeurs, se défendent-ils. Pour les mécontents, rendez-vous dans les urnes. “Je vous rappelle que nous avons tous été élus”, a ainsi tenu à rappeler la présidente de la Commission des lois.

À voir également sur Le HuffPost: Dans leurs vœux pour 2022, les candidats ont tous leur manière de dire au revoir à Macron

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles