Pass vaccinal: les députés dénoncent les menaces dont ils sont victimes

·2 min de lecture
Yaël Braun-Pivet - BFMTV
Yaël Braun-Pivet - BFMTV

Olivier Véran, ministre de la Santé, et les députés de la Commission des Lois avaient rendez-vous ce mercredi pour évoquer le projet de loi sur le pass vaccinal. Mais avant de lancer la séance, la présidente de la commission parlementaire, Yaël Braun-Pivet, avait un message à faire passer: "Les menaces de mort n'ont pas place dans notre République".

Un exemple à l'appui

La cadre de la majorité a d'abord remarqué: "Vous avez tous reçu des mails ou des lettres de menace. "Je vous en lis quelques lignes que j'ai reçues ce matin", a-t-elle ajouté, citant l'un de ces courriers malveillants: "'Votre vie de collaborateur marionnette est menacée par d'autres personnes, cependant il faut que je vous avertisse: si vous ne votez pas non (au pass vaccinal, NDLR), toute la France se souviendra de l'Assemblée nationale comme d'un gigantesque bain de sang où giseront (sic) les corps qui pensaient nous gouverner. Les actes suivront, avec les outils".

Yaël Braun-Pivet a repris: "Je voulais que nous dénoncions tous ensemble ces faits et ces menaces. Nous avons été élus par les Français, nous sommes là pour débattre, exprimer des opinions dans le respect de chacun et surtout des citoyens. Ces menaces n'ont pas place dans notre République." 876450610001_6289149195001

Olivier Véran apporte son soutien

Elle a achevé: "Nous partageons tous (cette conviction, NDLR) mais il serait bon que tous nos concitoyens se souviennent que nous sommes en République, en démocratie".

Olivier Véran a apporté son soutien à la représentation nationale. "Vous vous en doutez, en tant que ministre de la Santé, je ne suis pas indemne de ce type de menaces. Mais je sais pourquoi je suis là et vous aussi", a développé le ministre, prolongeant: "Les intimidations n'ont pas de prise sur nous car nous servons l'intérêt général".

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles