Pass vaccinal : coup dur pour le gouvernement après une décision forte du Sénat

·1 min de lecture

Voilà un scénario dont se serait bien passé le gouvernement. Dans la nuit du mercredi 12 janvier au jeudi 13 janvier, le Sénat a adopté le projet de loi concernant l'instauration du pass vaccinal. Comme le rapporte nos confrères de BFM TV, le texte a été voté par 249 voix pour et 63 voix contre. Seulement, il n'a pas été adopté dans les termes définis au départ par le gouvernement.

À lire également

Eric Zemmour : sa grosse mise au point sur sa relation avec Sarah Knafo (VIDEO)

Dans la version adoptée par les sénateurs, le pass sanitaire ne peut être utilisé uniquement lorsque les hospitalisations sur le plan national dépassent la barre des 10 000 patients. À l'inverse, il disparaîtrait avec effet immédiat dès que ce chiffre passerait sous la barre des 10 000 personnes hospitalisées, "sauf dans les départements où le taux de vaccination complète est inférieur à 80% de la population ou avec un taux d'incidence élevé". Actuellement, le nombre de malades pris en charge dans les hôpitaux français est de 24 000. Alors que le gouvernement espérait pouvoir appliquer sa version du pass sanitaire dès le 15 janvier, cette décision du Sénat devrait causer du retard dans ce calendrier. Ce jeudi 13 janvier, les députés de l'Assemblée ... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles