Pass sanitaire, vaccination obligatoire: ce que Castex attend des groupes politiques

·1 min de lecture
Le Premier ministre Jean Castex, à la sortie de l'Elysée, le 30 juin 2021 (Photo: LUDOVIC MARIN via AFP)
Le Premier ministre Jean Castex, à la sortie de l'Elysée, le 30 juin 2021 (Photo: LUDOVIC MARIN via AFP)

POLITIQUE - Consulter, pour être soutenu? Alors que le variant Delta progresse inexorablement en France et que la vaccination ne va pas assez vite, le gouvernement prépare un projet de loi pour contrer la propagation du virus. Il pourrait obliger les soignants à se faire vacciner et potentiellement mettre en place d’autres mesures de freinage.

Mais pas question d’avancer tout seul. Jean Castex a donc envoyé aux présidents des groupes parlementaires du Sénat et de l’Assemblée nationale un courrier daté du 1er juillet dans lequel il demande à chacun de répondre à trois questions avant ce mardi 6 juillet.

Premier point à débattre: l’obligation vaccinale des soignants. “La couverture vaccinale des populations soignantes reste globalement insuffisante pour apporter toutes les protections nécessaires à nos concitoyens”, écrit le Premier ministre dans ce courrier que Le HuffPost s’est procuré et que Libération évoquait le 1er juillet (vous pouvez le lire en intégralité ci-dessous).

Selon Santé Publique France (SPF), 59% des professionnels en Ehpad ou USLD (unités de soins de longue durée) ont reçu au moins une injection, 46,9% ont désormais un schéma vaccinal complet. Dans les hôpitaux, ce taux est très légèrement supérieur.

Jusqu’où rendre obligatoire la vaccination?

“Vous voudrez bien m’indiquer également si vous estimez que cette obligation mériterait d’être étendue plus largement”, demande encore Jean Castex, sans préciser s’il s’agit d’autres personnels en première ligne ou de l’intégralité de la population. Le patron du MoDem, François Bayrou, proche du président Ma...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles