Le pass sanitaire sera-t-il obligatoire dans les bars, restaurants, lieux culturels ? Emmanuel Macron explique comment il devrait fonctionner

·1 min de lecture

C'est la presse régionale qui a eu la primeur des nouvelles annonces d'Emmanuel Macron, cette fois-ci. Les journalistes de la PQR, ont été reçus mercredi 28 avril à l’Élysée. Le président de la République a dévoilé le plan de déconfinement en quatre étapes qui débutera dès ce lundi 3 mai avec la levée des restrictions de circulation. Réouverture des commerces, des lieux culturels, des terrasses, des bars et restaurants, et des salles de sport, assouplissement du télétravail, fin du couvre-feu… Il a donné les lignes d'un calendrier avec des mesures nationales, mais qui pourraient être revues territorialement en fonction de la situation épidémique.

Dans cet entretien, il a évoqué également la campagne de vaccination contre la Covid-19, bientôt ouverte à tous les adultes obèses, la tenue des examens, le plan de relance mais aussi les grandes lignes du fameux - et très discuté - pass sanitaire. Le sésame, qui permet de prouver sa vaccination ou un test négatif à la Covid-19, devra être utilisé à partir du 9 juin, dans certaines conditions. Emmanuel Macron en a précisé les contours : "Le pass sanitaire ne sera jamais un droit d’accès qui différencie les Français. Il ne saurait être obligatoire pour accéder aux lieux de la vie de tous les jours comme les restaurants, théâtres et cinémas, ou pour aller chez des amis. Par contre, dans des lieux où se brassent les foules, comme les stades, festivals, foires ou expositions, il serait absurde de ne pas l’utiliser", a-t-il dévoilé.

Le pass (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

La vaccination bientôt ouverte à tous ? La réponse d'Emmanuel Macron à la presse
Fin du couvre-feu, réouverture des restaurants et des établissements culturels... Emmanuel Macron dévoile les dates du déconfinement progressif
Le prince William et Kate Middleton partagent de sublimes clichés inédits pour leurs 10 ans de mariage (PHOTOS)
Dix ans de mariage pour Kate et William, les dessous d'une journée particulière (PHOTOS)
"Si le prince Philip était mort une semaine plus tôt..." : Pierre-Jean Chalençon dénonce l'emballement médiatique sur l'affaire des dîners clandestins