Pass sanitaire: des salles de cinéma ou de spectacle se limitent à 49 spectateurs pour le contourner

·2 min de lecture
Un cinéma à Ivry-sur-Seine en mars 2021 (photo d'illustration) - Martin Bureau - AFP
Un cinéma à Ivry-sur-Seine en mars 2021 (photo d'illustration) - Martin Bureau - AFP

Pour aller au cinéma, au musée ou au spectacle, les personnes de plus de 18 ans doivent, depuis ce mercredi, présenter une preuve de vaccination, un test Covid-19 négatif ou une preuve de contamination récente. Mais le pass sanitaire n'a été étendu qu'aux lieux de loisirs ou de culture accueillant plus de 50 personnes. Aussi, certaines salles de cinéma ou de théâtre préfèrent appliquer une jauge à 49 personnes, pour éviter d'avoir à contrôler les spectateurs à l'entrée, et ainsi accueillir les personnes non vaccinées ou non testées.

C'est le cas dans de nombreuses "petites" salles un peu partout en France, de l'Isère aux Pyrénées, en passant par la Bretagne et la Meuse, comme en témoigne la presse régionale, qui relaie ces initiatives. D'une taille parfois modeste, elles ne croulent pas sous les spectateurs, et peuvent se permettre d'appliquer une jauge à 49 personnes.

"Rarement plus de 50 personnes par salle"

"L'été, sauf grosse sortie, il n'y a que rarement plus de 50 personnes par salle", explique ainsi le directeur du Sémaphore à Nîmes (Gard) à La Gazette de Nîmes. "On est pris au dépourvu, ces mesures sont inapplicables", justifie de son côté, dans l'Est Républicain, le directeur du Carroussel, à Verdun (Meuse).

Au théâtre du Grand-Rond à Toulouse (Haute-Garonne), ce choix revêt une dimension politique, pour les gérants, cités par Le Journal toulousain. Ils entendent montrer leur opposition à "ces décisions unilatérales" qui vont, selon eux, "à l’encontre même des principes d’une vie démocratique".

À Poitiers (Vienne), où plusieurs salles comptent également mettre en place ce système de jauges, une directrice de salles souligne qu'il faut "aussi que les spectateurs puissent se retourner, recevoir une deuxième dose de vaccin".

À Avignon (Vaucluse), où le festival "Off" se déroule jusqu'au 31 juillet, certaines des salles n'ont pu s'organiser pour s'équiper de lecteurs de QR codes à temps et ont demandé à abaisser leur jauge à 50 places, un assouplissement qui leur été accordé par le préfet mardi mais qui sera soumis à des contrôles.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles