Pass sanitaire retoqué: Macron tape sur les députés LR et évoque un "coup de chaud nocturne"

Pass sanitaire retoqué: Macron tape sur les députés LR et évoque un
Pass sanitaire retoqué: Macron tape sur les députés LR et évoque un

Pass sanitaire retoqué: Macron tape sur les députés LR et évoque un "coup de chaud nocturne" ( Capture TF1) (Photo: Capture TF1)

POLITIQUE - Un “attelage baroque” et un “coup de chaud nocturne”. Voici les mots utilisés par Emmanuel Macron pour qualifier le rejet par les députés de l’opposition d’un article clé du projet de loi sanitaire visant à lutter contre la pandémie de coronavirus. Cet article 2 du projet de loi sanitaire, retoqué dans la nuit du mardi 12 au mercredi 13 juillet, permettait le recours au pass sanitaire aux frontières de l’Hexagone et entre la métropole et les Outre-mer et la Corse.

Un premier revers pour le gouvernement Borne privé de majorité absolue à l’Assemblée. Critiquant le vote commun aux députés LFI, RN et LR, il a raillé “un coup de chaud nocturne”, notamment de la part des députés LR.

“Je crois à l’esprit de responsabilité de nos oppositions. Des députés LFI, RN, LR ont voté ensemble. Je ne crois pas que les députés LR se soient engagés devant leurs électeurs à voter avec LFI et RN pour empêcher l’instauration d’un pass aux frontières”, a-t-il critiqué, qualifiant cette union de circonstance “d’attelage baroque”. “Je crois dans la sagesse des parlementaires, des sénateurs pour les textes qui viennent”, a-t-il néanmoins conclu, alors que le texte doit désormais passer devant le Sénat avant de revenir à l’Assemblée en deuxième lecture.

“La voix des Français dans leur diversité”

Des expressions qui n’ont évidemment pas plus au président du groupe LR à l’Assemblée nationale, Olivier Marleix.

“Non Emmanuel Macron, le vote de la représentation nationale n’est jamais un ‘coup de chaud nocturne’. C’est la voix des Français dans leur diversité. Apprenez à l’entendre, apprenez ce ‘respect de chacun’ auquel vous invitez. C’est la condition de la réussite pour la France”, a-t-il réagi sur Twitter.

Il s’agit de la première grande intervention du président de la République depuis sa réélection et les élections législatives qui ont débouché sur une majorité relative de son camp.

À voir également sur Le HuffPost: Après les “Uber files”, Macron assume tout et Le Maire le soutient

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles