Pass sanitaire prolongé : Gérard Larcher demande des contreparties au gouvernement

·1 min de lecture

"Le 31 juillet 2022, nous rentrerons dans le 28e mois de l'application d'un état d'urgence sur des formes différentes." Lors du Grand Rendez-vous sur Europe 1, CNews et Les Échos, Gérard Larcher s'en est pris à la méthode adoptée par l'exécutif pour prolonger le pass sanitaire jusqu'à l'été prochain, face au Covid-19. Pour le président du Sénat, il est nécessaire d'avoir, dans une démocratie, "parce que c'est une atteinte aux libertés individuelles et collectives", des contreparties : "C'est le contrôle démocratique du Parlement", selon lui "essentiel en matière de libertés".

>> Plus d'infos à suivre


Retrouvez cet article sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles