Pass sanitaire : de premiers heurts éclatent dans le cortège parisien

·2 min de lecture
Dans toute la France, 200 cortèges contre le pass sanitaire sont prévus. Quelques violences ont déjà éclaté à Paris.

À Paris, le neuvième acte de mobilisation contre le pass sanitaire a rapidement donné lieu à des affrontements entre manifestants et forces de l'ordre.

Pour la neuvième semaine consécutive, samedi 11 septembre, plus de 200 cortèges contre le pass sanitaire et la vaccination obligatoire sont organisés dans toute la France. Quelque 170 000 contestataires sont attendus en métropole, dont près de 30 000 à Paris. La mobilisation, en baisse depuis plusieurs semaines, pourrait cependant bénéficier d'un regain d'intérêt, à quelques jours de la date butoir pour l'obligation obligatoire des soignants et des pompiers.

Quatre cortèges distincts défilent à Paris, dont deux sont considérés comme « sensibles », a-t-on appris de source policière. L'un est parti à 12 heures de la place Chaban-Delmas (15e arrondissement), à l'initiative du Gilet jaune Jérôme Rodrigues, un autre de la place Wagram (17e arrondissement) à 13 heures pour rejoindre le Palais-Royal. Florian Philippot, chef de file des Patriotes et ex-numéro deux du Front national, devrait participer à un « cortège national gigantesque », qui partira à 14 heures de la place du Paraguay, porte Dauphine.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

À LIRE AUSSI Coignard ? Vaccination : l'heure des comptes

Des tensions à Paris

Conformément aux craintes des forces de l'ordre, des tensions ont éclaté dès la fin de matinée, aux abords de certains cortèges parisiens. Selon Le Figaro, l'essentiel des affrontements est concentré à proximité des Champs-Élysées, sur l'avenue Wagram, où s'étaient positionnés les soutiens de Jérôme Rodrigues. Les forces de l'ordre ont déjà dû faire usage de gaz lacrymogène.

Elles sont éga [...] Lire la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles