Pass sanitaire, premier satellite “flexible”, volcanisme sur Vénus : l'actu des sciences en ultrabrèves

·2 min de lecture

Dans cette sélection du 15 juillet 2021 : les moyens d’obtention et les usages du pass sanitaire, le lancement d’un satellite capable d’être reprogrammé en orbite par l’agence spatiale européenne et l’hypothèse d’un volcanisme actif sur Vénus.

L’actualité des sciences du 15 juillet 2021, c’est :

  • Le pass sanitaire se présente sous la forme d’un QR code, papier ou numérique, et, depuis le 25 juin, il est directement émis sous le format européen.

  • Il est valide suite à : une vaccination complète (comprenant le délai après la deuxième dose), un test négatif (de moins de 48 heures) ou un test attestant du rétablissement du Covid-19 depuis plus de 11 jours et moins de six mois.

  • A partir du 21 juillet, il sera nécessaire de le présenter pour fréquenter des lieux de loisirs et de culture rassemblant plus de 50 personnes, puis il sera exigé, début août, dans les cafés, restaurants, centres commerciaux, hôpitaux, maisons de retraite, établissements médico-sociaux, avions, trains et cars pour les trajets de longue distance.

En espace : .

  • L’Agence Spatiale Européenne (ESA) a annoncé le lancement du satellite Quantum qui pourra être reprogrammé en orbite : il s’agit d’une première.

  • Son antenne d’un nouveau genre permettra à ce satellite commercial d’une durée de vie de 15 ans de se reconfigurer en temps réel afin de s’adapter aux changements de tâches, mais aussi de clients et de zones géographiques.

  • Ce satellite a été mis au point par l’ESA, dans le cadre d’un partenariat avec Eutelsat, et décollera de Kourou (en Guyane française) le 27 juillet 2021.

En espace :

  • Contrairement aux hypothèses avancées en septembre 2020, la phosphine, gaz fortement toxique, trouvée dans l’atmosphère de Vénus, nous renseignerait moins sur la biologie de la planète que sur sa géologie.

  • Un volcanisme actif pourrait être à l’origine de l’éjection de phosphure qui, au contact avec l’acide sulfurique de l’atmosphère, formerait de la phosphine.

  • Cette hypothèse, soutenue par l’analyse de données anciennes, pourra être testée dans les prochaines années, puisque la Nasa et l’ESA ont annoncé l’envoi de plusieurs sondes vers Vénus.

.

  • Une étude montre que les vaccins à ARN (Pfizer, Moderna) stimulent le système immunit[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles