Pass sanitaire : plusieurs organisations professionnelles du cinéma saisissent le Conseil d'État

·2 min de lecture

Elles contestent la décision du gouvernement de rendre obligatoire le pass sanitaire pour accéder à partir du 21 juillet à tous les lieux de culture.

Plusieurs organisations de cinéma - dont l'Association française des cinémas art et essai, la Fédération nationale des cinémas et l'association des producteurs indépendants - contestent vivement la décision du gouvernement de rendre obligatoire le pass sanitaire pour accéder à partir du 21 juillet à tous les lieux de culture. Elles annoncent vouloir saisir le Conseil d'Etat.

Ces syndicats dénoncent dans un communiqué obtenu par Le Figaro une "discrimination" et exigent de reporter d'une dizaine de jours la mise en œuvre du pass sanitaire. 

"Cette situation représente une rupture d'égalité manifeste vis-à-vis des autres secteurs comme les restaurants, les commerces ou les transports", expliquent-ils en regrettant le "délai extrêmement bref qui a été alloué aux cinémas dans la mise en place du pass sanitaire"

Problèmes de mise en œuvre 

La Fédération Nationale des Cinémas Français (FCNF) en particulier avait déploré ce délai très court au micro de BFMTV ce matin. Elle avait évoqué plusieurs problèmes de mise en œuvre, dont la responsabilité des salariés, les sanctions applicables ainsi que le coût et le processus de vérification. Des points sur lesquels "les autorités restent silencieuses", avait regretté le syndicat.

Le pass sanitaire sera obligatoire dès le 21 juillet pour accéder à "tous les lieux de culture, les spectacles" recevant plus de 50 personnes. Il faudra donc, à partir du 21 juillet, un pass sanitaire pour aller au cinéma. Un vrai coup dur pour les exploitants qui misent ce mercredi sur de nombreux blockbusters estivaux pour relancer la machine: Kaamelott - Premier Volet d'Alexandre Astier, Space Jam - Nouvelle ère, Spirale: l'héritier de Saw et Old de M. Night Shyamalan.

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu pourrait également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles