Un pass sanitaire expérimenté en France au départ de certains vols

·1 min de lecture

"On espère tous que ce sera la solution" : à l'aéroport parisien d'Orly, le directeur d'escale vérifie le "pass sanitaire" de passagers embarquant pour la Corse, un sésame qui doit faciliter la reprise du trafic tant attendue pour l'été. Ce dispositif, en expérimentation pour les vols à destination de la Corse, préfigure ce que pourrait être le futur certificat sanitaire européen qui doit faciliter le franchissement des frontières. L'application française de traçage des malades du Covid-19 TousAntiCovid intègre donc désormais un carnet permettant de prouver le résultat négatif d'un test de détection du virus responsable du Covid-19.

A l'embarquement du vol d'Air Corsica pour Ajaccio qui n'est qu'à moitié plein, une dame présente à l'hôtesse son téléphone sur lequel s'affiche un QR code, certifiant son test PCR négatif transmis par le laboratoire. Quelques secondes plus tard, elle peut monter à bord sans avoir eu à sortir toute une paperasse fastidieuse à vérifier pour le personnel aéroportuaire.

- "C'est une super appli franchement, vous êtes monsieur Super Anticovid ?", lance-t-elle au secrétaire d'Etat à la transition numérique Cédric O.

- "Ce n'est pas encore le nom", répond amusé Cédric O, venu avec le ministre délégué aux Transports Jean-Baptiste Djebbari vérifier le dispositif.

"Il y a déjà 1.000 QR codes flashés", depuis le début de l'expérimentation jeudi. "Nous n’avons pour l’instant rencontré aucun problème, les choses se passent bien", confie Cédric O. L'expérimentation (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Puy-de-Dôme : lourde amende pour des boulangeries restées ouvertes 7 jours sur 7
Désertée, la City de Londres va entamer une transformation de taille
Un pharmacien charentais lourdement sanctionné pour avoir fabriqué du gel hydroalcoolique
L’US Army devrait utiliser la quasi-totalité de ses ressources pour repousser une invasion chinoise à Taïwan
Air France : le SNPL demande aux pilotes de refuser certains vols